Nous rejoindre

Partager sur

Immobilier : comment protéger ses loyers du risque d'impayés


Publié le 17 juillet 2021

Mises en place dans le cadre de la crise sanitaire, les aides publiques aux salariés vont être supprimées. Cette suppression va-t-elle engendrer une augmentation des impayés de loyers ?

Chez les bailleurs particuliers, l’inquiétude est bien présente car les incidents de paiement se sont déjà multipliés (en 2020 les chiffres ont doublé et sont passés de 1% à 2%). Cela peut devenir un véritable cauchemar pour les propriétaires bailleurs, si une procédure judiciaire est entamée. En cause : pour obtenir une décision judiciaire et mettre en oeuvre une expulsion, il faut en moyenne entre dix-huit mois et deux ans.

Pour éviter ce genre de risque deux solutions existent : l’assurance loyers impayés ou la caution solidaire (« garant »). Une alternative complexe puisque, selon la loi du 25 mars 2009, le propriétaire ne peut pas cumuler ces deux solutions.

Prévoir un acte de caution annexé au bail a l'avantage d'être gratuit mais il est réputé apporter une moindre garantie qu'une assurance. Il autorise le propriétaire à se retourner vers la ou les personne(s) désignée(s) comme garant(s), pour payer les sommes dues par le locataire. Si le garant résiste, le bailleur devra, là encore, livrer son sort aux arcanes judiciaires.

Pour éviter ce genre d’imprévus, Ma Compagnie Immobilière inclut dans son offre de gestion locative la garantie loyers impayés et dégradations locatives.

Voici en quelques lignes les services proposés :

  • Accompagnement pour la sélection des locataires,
  • Prise en charge des honoraires de location,
  • Prise en charge des dégradations locatives,
  • Garantie loyers impayés,
  • Financement pour la rénovation de votre logement…

Pour en savoir plus n’hésitez pas à nous contacter au 02 51 61 49 51.

Source : l'Express Votre Argent du 14 juillet 2021 - Crédit Photo : Adobe Stock

 

nous suivre

se connecter