Nous rejoindre

Partager sur

Crédit immobilier : vers un durcissement des règles


Publié le 16 septembre 2021

A compter du mois de janvier 2022, les établissements ne respectant pas les recommandations du HCSF (Haut Conseil à la stabilité financière) en matière de prêt immobilier risqueront des sanctions. Les banques, depuis un peu plus d’un an maintenant, ne sont plus totalement libres lorsqu’elles prêtent de l’argent à leurs clients.

1/ Considérée comme dossier instable selon le HCSF, une demande de crédit mensualisée au-delà de 35% des revenus de l’emprunteur, ne sera probablement pas validée par la Banque. Une dérogation peut éventuellement accordée selon les cas, mais seulement pour 20% des dossiers.

2/ La durée des prêts est, quant à elle, limitée à 25 ans dans l’ancien et peut monter jusqu’à 27 ans pour l’immobilier neuf.

Puisque certains établissements se sont affranchies de ces règles, les contrôles seront renforcés dès 2022 avec s’il le faut des sanctions. Mais dans l'ensemble, ces recommandations étant relativement bien respectées dans les différents établissements, cela ne devrait pas changer grand chose pour les emprunteurs.

Malgré le durcissement des règles, le marché immobilier continue de croître. 

110,7 milliards d’euros : C’est le montant total emprunté pour des crédits à l’habitat au premier semestre 2021 selon la Banque de France, preuve de l’euphorie actuelle du marché immobilier.

 

 

Source : Figaro - 14/09/2021 - Crédit photo : Adobe

 

nous suivre

se connecter