Nous rejoindre

Partager sur

Covid-19 : quel impact sur le marché immobilier ?


Publié le 15 mars 2021

Comme l'or pour certains, la pierre reste une valeur refuge pour d'autres beaucoup plus nombreux.

Acquéreurs et vendeurs ne se montrent pas frileux malgré la crise sanitaire

La principale inquiétude réside dans la capacité de nos entrepreneurs à maintenir un taux de chômage faible. Ajoutons à cela les conditions d'octroi de crédits immobiliers qui se sont endurcies depuis le mois de janvier. 

"Une situation particulièrement difficile pour les primo-accédants ou les investisseurs, qui ont pour habitude de financer leur achat par un crédit long et sans apport. Cependant, cette tendance n'affecte pas le marché qui reste solide, l'immobilier reste une valeur refuge, un placement sur le long terme qui permet de se constituer un patrimoine."

 

Quelles conséquences sur l'activité immobilière ?

Côté prix, il est encore trop tôt pour connaître les réelles répercussions de la crise. De même il est impossible de faire des prévisions :

"Les prix et les loyers sont en nette augmentation (+5,2 % sur 6 mois), il est donc impossible d'anticiper une inflexion pour les prochains mois. Notre principale préoccupation reste donc le déséquilbre entre l'offre et la demande. Dans les conditions actuelles, si elles perdurent, les prix ne baisseront pas !

 

L'évolution des prix pourrait s'apparenter à moyen terme à une centrifugeuse

La pénurie de biens immobiliers, tant à l'acquisition qu'à la location, n'est plus à prouver dans le secteur. Quant à la pandémie, elle a même accentué les envies de déménager sur notre territoire. 

Cette asymétrie de l'offre et de la demande tend à accélerer l'augmentation des prix de vente et des loyers. Cette hausse de prix ne doit pas devenir une centrifugeuse condamnant les habitants actuels à trouver plus grands, moins cher et plus loin.

 

Est-ce le moment de vendre ?

Fabrice Abraham est formel sur ce point, c'est le moment de se lancer dans un projet de vente :

"Compte tenu de la forte demande, le vendeur est assuré de trouver un acquéreur pour son bien à condition de l'afficher au bon prix. C'est pourquoi il est primordial de confier l'estimation à un professionnel, qui saura fixer un prix de manière objective, en se basant sur les caractéristiques du bien, les récents prix de vente signés, l'état du marché, de l'offre et de la demande."

Assurément, la conjoncture actuelle engendre un nombre d'acquéreurs plus important. On compte 6 ou 7 acquéreurs potentiels pour 1 logement.

Le point positif pour les vendeurs ? La demande est toujours là, et les acquéreurs potentiels sont nombreux et très motivés.

 

Comment être certain de vendre ou de louer au bon prix ?

Un propriétaire peut courir deux dangers dans le cadre de la mise en vente ou en location de son bien : sous-estimer ou surestimer la valeur du bien. Dans les deux cas, le bien ne se négociera pas à son plus juste prix aux dépends du propriétaire.

Comme dit précédemment il est donc plus prudent de demander à un professionnel un dossier d'estimation solide, souvent réalisé à titre gracieux et sans aucun engagement.

 

 

nous suivre

se connecter